En été, il est important de rester élégant, en toutes circonstances, malgré les températures qui peuvent rendre difficile le port du costume, de la veste ou de la chemise. On vous présente alors une matière parfois méconnue, le Seersucker!

Provenant du nord du sous-continent Indien, il a été découvert au XVIIIème Siècle par les colons Britanniques et importé en Europe par la Compagnie Britannique des Indes.

Son nom provient de l’Hindi-Ourdou, « Kheer our Shakkar » ou « Shir o Shakkar » qui fut ensuite anglicisé en « Sea Sucker » puis finalement Seersucker.

« Kheer » ou « Shir » signifiant alors Lait et « Shakkar » Sucre en référence à son arrière plan blanc, lisse et doux comme le lait, et son avant plan gauffré, froissé et craquant comme le sucre.

A l’origine il était confectionné à partir de tissus de coton et soie, une fois lavé le coton rétrécit tandis que la soie ne bouge pas, créant ainsi les rides et creux caractéristiques. Il est aujourd’hui principalement réalisé à base de coton et obtenu par une alternance de chaines serrées et lâches. On appelle cela la méthode de tension tissage lâche. Une bande de coton est tissée plus étroitement que l’autre pour former les fronces.

La spécificité de ce tissu est d’éloigner le tissu de la peau et ainsi de faire circuler l’air entre la peau et le tissu grace au gauffrage. Pour cela, que ce soit en costume, en veste, en chemise, en pantalon, en short, ou en accessoire, c’est la matière idéale à privilégier en été.

Très peu porté au départ au Royaume uni pour des raisons thermiques, elle était utilisée par la haute société lors de voyages en Italie, safaris au Kenya, ou lors de longues périodes dans les colonies britanniques d’Amérique du Nord.

Le Seersucker traverse l’Atlantique et arrive aux Etats-Unis au XIXème Siècle. Au départ il est utilisé uniquement comme vêtement de travail. Les vestes, salopettes ou casquettes des mineurs ou cheminots étaient ainsi faites dans un seersucker résistant et de couleur bleue, appellé « Pucker ».

En 1903, Joseph Guerney Cannon, se rend auprès de Théodore Roosevelt habillé d’un costume en Seersucker, et son utilisation au départ ouvrière ou informelle se répand ainsi. Il est aussi symptomatique des années Kennedy.

George W. Bush (right) and George H.W. Bush

En 1909, le fabricant américain de tissus Haspel développe son utilisation. Il est ensuite largement associé au mouvement Jazz de la Nouvelle Orléans. En 1958, Miles Davis, pose en couverture de son album « At Newport » avec une veste en Seersucker.

Au cinéma, Gregory Peck dans le rôle d’Attincius FInch dans « To Kill a Mockingbird »en 1962 porte le Seersucker en version trois-pièces.

De vêtement de travail il devient ensuite le symbole de l’ivy league et du style preppy porté par les étudiants des grandes universités américaines.

Depuis 1996, le Seersucker Thursday, a lieu tous les ans en Juin, introduit par l’ancien sénateur du Mississipi Trent Lott, en hommage à cette matière.

Alors qu’attendez-vous pour l’adopter?!

On a l’habitude de le voir décliné dans des tons de bleu sur blanc, rouge sur blanc, marron sur blanc, vert sur blanc, blanc sur blanc ou parfois même tricolore.

On peut le porter :

-En blazer dépareillé avec un chino beige, écru ou blanc voire avec un jean

-En costume, droit, croisé ou trois pièces. Il est important de mélanger les textures, ainsi privilégier une cravate en tricot de soie, une pochette en soie ou en lin par exemple.

-En pantalon, short ou short de bain (comme notre modèle de Maillot Salins) avec une chemise en coton ou en lin ou avec un polo, en éponge pourquoi pas, voir avec un T-Shirt.

-En chemise avec un jean, un chino en coton, un pantalon en lin ou un short.

-En accessoires, chez maison Baylé, nous déclinons le Seersucker notamment sous forme de bretelles, gavroches, masques ou chaussettes et allons continuer à l’utiliser sur encore plus d’accessoires les étés à venir.

Aux pieds optez pour une paire de baskets blanches, des mocassins à picots ou a glands, voire des espadrilles.

En espérant que cet article vous sera utile pour un été stylé. Bonnes vacances à tous!

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *