Ce mois-ci parmi les icônes du style qui nous inspirent nées dans le mois en cours, nous célébrons Johnny Depp, né le 9 Juin 1963, à Owensboro, dans le Kentucky, aux Etats-Unis. Nous analyserons ici sa filmographie (notre TOP 20) et son style personnel fait de nombreux accessoires, chapeaux, foulards, lunettes teintées, bijoux…

De père ingénieur, mère femme de ménage, John Cristopher Depp (de son vrai nom), voyage beaucoup lors de sa jeunesse, déjà bad boy, il quitte l’école à 16 ans pour tenter de vivre sa passion musicale. En 1983, alors âgé de 20 ans, il rencontre et épouse Lori Allison, une maquilleuse de 25 ans, ils partent vivre à Los Angeles avec son groupe, The Kids (anciennement The Flame). Lori lui présente alors Nicolas Gage qui lui trouve un agent à Hollywood et lance sa carrière dans le cinéma.

En 1987, il décroche le rôle du flic Tom Hanson dans la série américaine 21 Jump Street, dans laquelle il jouera quatre saisons. Il devient alors un « sex symbol » auprès de la jeunesse américaine et sa popularité explose ainsi. Côté style, outre la combinaison Jean/T-Shirt, emblématique de la culture américaine, on remarque déjà un goût prononcé pour les bijoux (collier et boucle d’oreille) et les tatouages.

En 1990, dans son premier long-métrage, sous la direction de John Waters, dans le rôle de Wade Walter dans  Cry Baby, il rompt avec l’image d’idole des jeunes. Un film musical satirique qui se joue des clichés de Grease ou encore West Side Story. Il cultive ici un look Bad-Boy, perfecto en cuir, chemise western en chambray et cheveux gominés.

Sur le tournage de Cry Baby, il fit la rencontre de sa vie avec Tim Burton, qui lui offre, en 1991, son meilleur rôle dans Edward Aux Mains D’Argent. Dans un château niché au sommet d’une colline vivait un génial inventeur qui créa Edward. La mort de l’inventeur le laisse pourvu de ciseaux d’argent à la place des mains. Il vit alors reclus dans le noir avant de rencontrer la belle Avon (Winona Ryder avec qui il se fiança) qui lui redonne goût à la vie. On apprécie le port de bretelles et d’un foulard noué dans le cou, tel une lavallière.

En 1993, il collabore avec Emir Kusturica, dans Arizona Dreams. Il joue alors le rôle d’Axel Blackmar, pêcheur new-yorkais qui ne rêve que d’Alaska. A travers son personnage, le film est une analyse de la société américaine. Question accessoires, on remarque la casquette dite « Snapback » portée à l’envers et le noeud papillon.

En 1993, dans Gilbert Grape dirigé par Lasse Hallström, il rencontre Leonardo Dicaprio, alors âgé de 19 ans. A Endora dans l’Iowa depuis la mort de son père, Gibert Grape assume les responsabilités du chef de famille. Sa vie morose va changer avec l’arrivée de Becky, une fille du Michigan.

En 1994, pour son deuxième film sous la réalisation de Tim Burton, Il incarne Ed Wood, dans un film en noir et blanc critique et autobiographique de ce réalisateur considéré comme « le plus mauvais réalisateur de tous les temps ». On retrouve ici une tenue sobre et élégante, costume, chemise, cravate, pochette pliage plat, lunettes de soleil. On aime l’ensemble Black Tie, bretelles, noeud papillon et studs.

En 1995, aux cotés de Marlon Brando et Faye Dunaway, il joue le rôle principal du plus grand séducteur dans Don Juan DeMarco. Dona Ana, son seul véritable amour se refuse à lui, il est alors au bord du suicide et entre dans la clinique du psychiatre Jack Mikler. On note l’usage du foulard noué à la taille tel une ceinture de smoking ou noué dans les cheveux comme un bandana.

En 1997, dans ce film de Mike Newell, il joue le rôle de Johnny Pistone, un agent du FBI qui a pour mission d’infiltrer la mafia New-Yorkaise, sous le pseudonyme Donnie Brasco. À mesure que Donnie gagne en crédibilité dans le clan, son amitié avec Lefty (Al Pacino) se consolide. On retrouve des looks très nineties accessoirisés de lunettes de soleil et ceintures en cuir.

En 1998, dans Las Vegas Parano, de Terry Gillman, il joue, aux cotés de Benicio Del Toro, le rôle de Raoult Duke, un journaliste cocainomane en pleine traversée du désert qui décide de partir à Las Vegas. Outre les lunettes de soleil, on note le port du Chapeau de pluie dit Bob, une des tendances du printemps qui sera encore présent la saison prochaine.

Réalisé par Roman Polanski en 1999, The Ninth Gate (La Neuvième Porte) raconte l’histoire de Dean Corso alias Johnny Depp, un chercheur de livres rares pour collectionneurs fortunés. Il est chargé de traquer l’un des deux derniers exemplaires d’un légendaire manuel d’invocation satanique. Outre les lunettes de bibliophile, on valide les cravates en tricot.

En 2000, retour de Tim Burton derrière la caméra, dans Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête. Johnny Depp Joue alors le rôle du détective Ichabod Crane envoyé à Sleepy Hollow pour enquêter sur une série de meurtres mystérieux où les victimes ont été retrouvées décapitées. Côté style, notez la lavallière portée avec une veste autrichienne et chemise en soie et le bandana brodé.

Dans From Hell, réalisé en 2011 par Albert et Allen Hughes, Johnny Depp joue l’inspecteur et profileur Fred Abberline de Scotland Yard. En 1888, à Londres, il traque Jack l’Eventreur, tueur en série qui, à la nuit tombée, éventre des prostituées. On observe la cravate portée avec le col relevé, les boutons de manchette et les gants.

Mais beaucoup le connaissent et le reconnaissent pour le rôle de Jack Sparrow qu’il a incarné entre 2003 et 2017 dans la saga Pirate des Caraïbes comprenant cinq volets retraçant ses diverses aventures. Il porte ici tout l’attirail du parfait pirate, chapeau, bandana, armes et bijoux.

En 2004, sous la direction de Marc Foster, dans Neverland, Johnny Depp incarne le dramaturge James M. Barrie, en manque d’inspiration. Un jour au parc avec son chien Porthos, il rencontre Sylvia Llewelyn Davies, veuve, et ses quatre garçons avec qui il se lia d’une amitié forte. On apprécie le foulard, nonchalamment noué dans le cou, une touche de style que l’acteur affectionne aussi dans sa vie privée, la chaîne pour montre à gousset, le chapeau en feutre, le port de la cravate avec costume trois-pièces et pardessus.

En 2005, Charlie et la Chocolaterie adapté du Roman de Roald Dahl, sorti en 1964, qui avait déjà connu une adaptation cinématographique en 1971 par Mel Stuart où le rôle du fameux Willy Wonka était joué par Gene Wilders. Johnny Depp est ici dirigé par Tim Burton, encore. Il enfile le costume du plus célèbre et plus intimidant chocolatier. Le Jeune Charlie, issu d’une famille modeste, friand de sucrerie, remporte le concours organisé par la chocolaterie de la ville en découvrant l’un des cinq billets d’or dissimulés dans une barre chocolatée. L’acteur est ici accessoirisé d’un chapeau dit haut de Forme, d’une canne de marche, de gants, et à nouveau d’une chaîne pour montre à gousset et de pantalon.

En 2007, Tim Burton lui donne le rôle de Benjamin Barker dit Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street. Après quinze ans de prison en Australie, il s’échappe à Londres pour se venger du juge Turpin. il reprend possession de son échoppe de barbier et se rapproche de sa boulangère, madame Lovett. On retrouve ici encore une fois le foulard tantôt nonchalamment noué tantôt comme une lavallière et des gants. Il jouera encore dans des films de Tim Burton, notamment Alice au Pays des Merveilles (2010), et Dark Shadows (2012).

Réalisé en 2009 par Michael Mann, Public Ennemies relate la traque de John Dillinger, braqueur de banques, ayant sévi durant les années 30 aux Etats-Unis. Il était considéré comme l’ennemi public numéro 1 et la cible principale du FBI dirigé par John Edgar Hoover assisté de son agent Malvin Purvis. Johnny Depp partage ici l’affiche avec Marion Cotillard. Chez Maison Baylé, nous sommes fan du style des gangsters de la prohibition et John Dillinger a inspiré le nom de nos pochettes. On retrouve aussi les costumes croisés ou trois-pièces, à rayures tennis symptomatiques du style mafieux, les cravates en soie twill à motifs ou à rayures club. On note le canotier en paille à la fin.

Dans The Tourist, tourné par Florian Henckel von Donnersmarck en 2010, Johnny Depp Joue Franck, professeur de mathématiques, parti faire un peu de tourisme en Europe. Dans le train qui l’emmène de Paris à Venise, Elise, partie rejoindre son mari criminel, l’aborde et le séduit. Looks très soignés, smoking trois pièces blanc, noeud papillon et lunettes ou costume croisé et cravate.

En 2015, dans Stricly Criminal, réalisé par Scott Cooper, Johnny Depp, méconnaissable joue le caïd Irlandais James « Whitey » Bulger dans la banlieue sud de Boston, dans les années 70, qui collabore avec l’agent du FBI John Connolly pour échapper à la justice. En échange il les aide à faire tomber la mafia Italienne. Les associations tantôt costume / Cravate, tantôt blouson de cuir / T Shirt sont ici représentées accessoirisées de cravates, lunettes de soleil et bijoux.

En 2017, le Crime de L’Orient Express, réalisé par Kenneth Branagh, reprend le célèbre roman d’Agatha Christie. Le célèbre détective belge Hercule Poirot prend l’Orient-Express pour rentrer d’Istanbul à Londres mais alors que le train se retrouve bloqué par la neige dans les montagnes yougoslaves, un meurtre est commis. Les 13 passagers sont tous suspects. Johnny Depp joue Edward Ratchett. On remarque la cravate retenue par une pince à cravate.

Mais en dehors du grand ou du petit écran, Johnny Depp a aussi un style vestimentaire bien à lui qui nous inspire et interpelle !

On peut faire ici plusieurs observations et cela apporte quelques idées pour vos prochaines tenues. Il couvre toujours ses yeux de lunettes, laissant apparaitre ses yeux et son regard. Il affectionne particulièrement le port du gilet de costume ou veston, il l’agrémente même souvent d’une pochette, comme j’aime également le faire dans l’ensemble de mes poches (blazer, veste, gilet, polo). Il porte très souvent le foulard, le plus souvent nonchalamment noué ou pendant autour de son cou. Il sort souvent chapeauté, feutre noir, beige, marine, gris ou gavroche. Il agrémente ses tenues de bijoux (bagues, colliers, chaines de pantalons ou vestes). Des bretelles aussi parfois, et pas toujours sur son torse, aussi pendantes à la taille.

D’une élégance rare sur les podiums également, que ce soit en smoking ou tuxedos, marine à col châle satiné et noeud papillon en velours, noir et noeud papillon en soie à nouer (porter dénoué pour encore plus d’élégance nonchalante), en dinner jacket blanche avec noeud papillon et pochette noire, ou dans un ensemble white-tie, queue de pie, noeud papillon blanc, pochette blanche, montre à gousset et canne de marche. n’oubliez pas les studs. On observe que les lunettes ne sont jamais très loin, que le gavroche peut aussi se porter sur les tapis rouges, et on adore les « spectator shoes » en cuir bicolore.

Chez Maison Baylé, nous sommes toujours persuadés que l’accessoire est la clé pour se différencier et affirmer sa personnalité tout en ramenant de l’élégance dans le vestiaire masculin, alors adoptez la « Depp Touch » et accessoirisez-vous !

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *